Mutuelles Animaux
Publié le - 994 clics -

Une assurance pour son animal est ce vraiment utile ?

On le voit, on l’aime et on s’y attache. Un animal de compagnie est souvent membre à part entière de la famille. Il est toujours difficile de s’en séparer. Les assureurs l’ont compris, c’est pourquoi ils ont créé une assurance animale. Face aux maladies ou aux accidents, il s’agit d’une façon de faire face aux problèmes auxquels votre toutou est exposé. Cependant, il existe différentes formules d’assurance selon l’âge de l’animal, l’espèce, sa race et sa situation.

Quelle formule adopter ?

Il existe plusieurs formules pour une assurance animal. Certaines ne prennent en compte que les accidents et/ou les chirurgies. D’autres formules, plus complètent, remboursent, en plus de cela, en cas de maladie. Tout dépend du prix à payer, mais le mieux est de choisir une formule complète. Les formules « économiques » ne remboursent que les grosses dépenses immédiates. Examen, hospitalisation ou opération, elles ne concernent que l’ensemble des frais qui engagent un gros sinistre. Elles sont donc moins chères. Il y a aussi les formules intermédiaires qui incluent les dommages pris en compte par la formule économique, en incluant les frais liés aux maladies bénignes. Enfin, la formule « premium » est la plus complète, car rembourse aussi les frais de prévention comme les vaccins, les produits contre les parasites et le bilan sanitaire annuel.

L’assurance, oui, mais à quel prix ?

Selon la formule choisie, varie le montant de la cotisation mensuelle. Au fil des années, le montant peut évoluer car le contrat d’assurance prend en charge l’âge de l’animal. En effet, au fur et à mesure que l’animal prend de l’âge, les risques d’accident et de maladie peuvent augmenter. Il faut aussi prendre en compte la franchise de l’assurance animal, c'est-à-dire le montant de la cotisation non remboursable et qui peut aller de 0 à 150 euros. Elle dépend du dommage, du type de contrat et de la durée du contrat. Le taux de remboursement peut ainsi aller de 50 à 100%.

Les mentions légales du contrat

A la signature du contrat, il faut prendre en compte les conditions de résiliation de l’assurance animal. Il est clair que toutes les compagnies d’assurance ne peuvent pas assurer une garantie de vie de l’animal. Il faut aussi prendre en compte le délai de carence, c'est-à-dire la période entre la signature du contrat d’assurance et celle de l’effectivité du contrat. Durant cette période, la mutuelle ne couvre pas l’animal. Elle peut aller de 7 à 180 jours.